Déracinée - Naomi Novik

05/11/2018

 

RÉSUMÉ
 

Agnieszka adore sa famille, son village et la rivière qui scintille dans la vallée. Intrépide et patiente, elle excelle à glaner les baies les plus recherchées mais chacun, à Dvernik, sait que c'est la très gracieuse et intelligente Kasia que le Dragon prendra pour le servir. En échange de sa protection contre le Bois maléfique et ses créatures malfaisantes, ce puissant magicien choisit une jeune villageoise de dix-sept ans qu'il emmène vivre avec lui dans sa tour. Il la libère dix ans plus tard, irrémédiablement changée et perdue pour les siens. À l'approche du jour fatidique, Agnieszka tremble pour sa meilleure amie, mais rien ne se passe comme prévu et ce n'est pas elle que le Dragon désigne...

 

 

 

 

 

MON AVIS


 Il y a toujours deux côtés à une médaille lorsque j'entame une série de fantasy. D'une part, c'est toujours excitant de découvrir un tout nouvel univers, inventé de toute pièce et de suivre les personnages dans leurs aventures. Mais d'un autre côté, parfois, mon cerveau n'arrive pas à tout comprendre dans le ou les premiers tomes et il m'arrive d'avoir de la difficulté à entrer dans l'univers de l'auteur et à assimiler toutes ces nouvelles informations. C'est pourquoi je ne commence pas souvent de série de fantasy, malheureusement. Par contre, lorsque se présente à moi un one-shot dans ce style (ce qui est plutôt rare), je n'hésite pas beaucoup à le lire, surtout si le résumé est prometteur et encore plus quand je ne suis pas dans une période où j'ai envie de débuter de nouvelle saga. Déracinée a t-il su retenir mon attention ? Eh bien, oui, absolument !

 

Je ne pense pas pouvoir classer Déracinée comme un coup de coeur, dû à quelques détails. Mais bon sang, que ça bien passer proche, car j'ai beaucoup apprécié cette lecture ! Je pense même que ça pourrait être le genre de bouquin à être éventuellement relu un de ces jours.

 

Tout d'abord, il faut dire que j'ai ressenti quelques longueurs durant ma lecture, mais sans être totalement dérangé par celles-ci. Ce n'était pas le genre de longueurs où je lève les yeux au ciel en soupirant et en lisant les pages en diagonal. Non, pas du tout ! Je dois même dire que j'étais un peu triste de refermer le livre et de quitter cet univers. Naomi Novik nous offre ici un univers riche, même si celui-ci n'est pas des plus complexe. Je ne pense pas que l'on peut qualifier cette histoire d'originale (même si ça me coûte de le dire...), car plusieurs aspects m'étaient quand même familiers. J'avais parfois l'impression d'avoir déjà vu ou lu quelque chose dans ce genre, sans nécessairement pouvoir mettre un ou des titres en évidence. On y retrouve aussi un côté un peu politique et... mon intérêt n'arrive jamais à rester à son maximum quand il est question de politique. Je suis loin d'être féru de ce sujet, croyez-moi ! Alors, c'est dur pour moi de rester accroché totalement à l'histoire dans ces moments-là.

 

N'empêche, certaines choses sont, quant à elle plutôt originale ! Je pense entre autres à la façon dont la magie est utilisée. Il y a une certaine liberté dans leur magie, surtout du côté d'Agnieska, qui arrive à ''modeler'', si je peux dire, ses sorts et en faire une utilisation différente de ce pourquoi ces formules avaient été crée au début. Et bizarrement, j'ai trouvé cette façon de fonctionner très belle, très poétique. 

 

Agnieszka, le personnage central de l'histoire m'a, au tout début, parue un peu niaise et je n'arrivais pas particulièrement à m'attacher à elle. Mais au fil des pages elle acquiert de la maturité, tout en développant ses pouvoirs et devient de plus en plus attachante. Maintenant, je dois me confesser... J'ai COM-PLÈ-TE-MENT craqué pour le personnage du Dragon/Sarkan ! Faut pas me demander pourquoi, mais j'ai un faible pour ce genre de protagonistes masculins plutôt revêche, qui sont complètement fermés et qui peuvent paraître rebutant au début, mais dont on sent, sous leur carapace, qu'il y a plus que ce personnage boudeur. Même que, j'ai dû être prise d'intuition, car je savais, dès le début du roman, avant même qu'il fasse son entré dans le récit que j'allais pleinement apprécier ce personnage !  M'ouais, je deviens un peu nunuche, parfois... ! ^^

 

Alors, malgré quelques petits défauts, Déracinée a su m'emballer pratiquement du début à la fin, grâce à des péripéties accrocheuses et des personnages attachants (bon, ok... UN personnage particulièrement TRÈS attachant. Mouah ah !). Ma lecture fut riche en émotion et en beauté et je ne regrette pas du tout de m'être plongé dans ce fabuleux univers l'instant de quelques heures. Alors, peut-être que finalement, je peux le mettre dans mes petits coups de coeur ! ;-)

 

 

 | Flammarion Québec • 504 pages • Fantasy |

V.f. de ''Uprooted''

 

Laura

Share on Facebook
Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now