La face cachée de Margo - John Green

30/10/2018

 

RÉSUMÉ
 

Mar-go-Roth-Spie-gel-man, le nom aux six syllabes qui fait fantasmer Quentin depuis toujours. Alors forcément, quand elle s'introduit dans sa chambre, une nuit, par la fenêtre ouverte, pour l'entraîner dans une expédition vengeresse, il la suit.Mais au lendemain de leur folle nuit blanche, Margo ne se présente pas au lycée, elle a disparu.Quentin saura-t-il décrypter les indices qu'elle lui a laissés pour la retrouver? Plus il s'en approche, plus Margo semble lui échapper...

 

Laissez-vous happer par le mystère de Margo, hypnotiser par la fascination amoureuse, réconforter par l'amitité qui réunit les personnages de John Green. Un road-trip jubilatoire jalonné de vérités profondes sur la vie, l'amour, la mort et les désillusions. John Green est l'auteur du best-seller international «Nos étoiles contraires», de «Qui es-tu Alaska?» et de «Will & Will».

 

 

MON AVIS

 

 J'aimerais pouvoir dire que John Green, avec La face cachée de Margo est arrivé à m'emballer, à me toucher autant qu'il a pu le faire avec ma première lecture de l'un de ses romans, avec Nos étoiles contraires... Mais ce serait vous mentir, malheureusement.

 

Pour tout dire, je ressors un peu déçue de cette lecture. Peut-être avais-je trop d'attentes. Mais peut-être aussi que ce genre de roman n'est plus pour moi, même s'il y a eu une époque où ce style me plaisait particulièrement.

 

Bien que le personnage principal, Quentin soit plutôt attachant, je n'ai eu aucun plaisir à suivre ses pensées et ses élucubrations sur le personnage de Margo, qui, quant à elle m'a paru comme une adolescente en manque d'attention et égocentrique. Le fait que l'histoire soit centrée en grande partie sur ce personnage m'a quelque peu ennuyé, car contrairement à Quentin, Margo n'est pas très attachante, selon moi. Bien sûr, Quentin et ses amis sont plutôt intéressants et ont réussi à me faire sourire et même rire quelques fois, mais cela ne change rien au fait, que bien franchement, j'ai ressenti beaucoup d'ennui durant ma lecture.

 

Il y a trop de longueurs, trop d'improbabilités dans le récit et les personnages sont quelque peu (voire beaucoup) stéréotypés et sans profondeur, même si l'auteur tend à vouloir leur donner un côté philosophique. Même le style de John Green, qui est pourtant extrêmement facile à lire, n'a pas su m'accrocher. 

 

Je regrette sincèrement de ne pas avoir pu apprécier ce roman autant que je m'y attendais... Ceci dit, j'ai comme l'intuition que le film, que je ne tarderai pas à regarder, saura m'emballer un peu plus. Du moins, je l'espère !

 

 

 | Gallimard Jeunesse (Scripto) • 388 pages • Jeunesse |

V.f. de ''Paper towns''

Laura

Share on Facebook
Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now