Il ne faut pas parler dans l'ascenseur - Martin Michaud

07/09/2018

 

RÉSUMÉ

 

Une jeune femme s’éveille après vingt-quatre heures dans le coma et se lance à la recherche d’un homme qui ne semble pas exister. Un meurtrier sans merci décide que chacun doit payer pour ses fautes et applique sa propre justice. Des crimes commis à une journée d’intervalle déroutent les membres de la police de Montréal… dont le sergent-détective Victor Lessard. L’enquêteur vivra des rebondissements troublants pour élucider cette affaire sordide parsemée de revirements inattendus. Un polar parfaitement ficelé qui vous tiendra en haleine jusqu’à la dernière page.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MON AVIS

 

Pour un premier roman, Martin Michaud maîtrise avec brio les ficelles du genre policier. Dès les premières pages et malgré un rythme plutôt lent au début, nous sommes happés par la première enquête du sergent-détective Victor Lessard. L'histoire se suit auprès de plusieurs personnages, ce qui nous permet de nous plonger dans le récit sous divers points de vue. Si cette façon de fonctionner m'a quelque peu mélangé au début, j'ai vite fini par m'y habituer et replacer chaque personnage.

 

Il ne faut pas parler dans l'ascenseur est une histoire qui nous cache ses intentions et ce, pendant un très long moment ! Les informations sur l'enquête, sur le coupable nous sont dévoilées au compte goutte durant une bonne partie du récit. J'avais lu plus de 50 % du bouquin et je commençais seulement vaguement à me faire une ou deux idées. Plus notre lecture avance et plus le suspense est grand. Je lisais donc avec de plus en plus d’avidité. J’avoue ne pas avoir été surprise outre mesure par la fin (mais je dois aussi avouer être très difficile à combler pour les thrillers), même si le reste de l’histoire, m’a somme toute, beaucoup plu !


On s’attache aux personnages assez rapidement.  Dans mon cas, je me suis particulièrement attaché à Victor Lessard. Il n'a pas été épargné par la vie et j'avoue avoir un faible pour ce type de personnage. Ses défauts sont nombreux, mais malgré tout, c'est un homme bon, qui tente à tout prix de remonter la pente. Même les personnages ayant plus ou moins d’importance dans l’histoire nous apparaissent attachants et pas du tout effacés, comme peuvent l’être parfois certains personnages dans ce genre de roman. 

 

L'auteur ajoute un petit côté surnaturel à son histoire et ça, ce n'est pas pour me déplaire. D'autant plus que c'est très bien géré ! J'ai été plutôt surprise au début et je me disais que ça ne fonctionnait pas dans l'ensemble, mais Martin Michaud a su intégrer ce côté à merveille à son histoire.

L’écriture de Michaud est aussi très agréable à lire. Elle est fluide et intelligente. Ça se laisse lire comme un charme et sans accro. J'ai beaucoup apprécié lire sa plume.

Bref, j'ai passé un très bon moment de lecture et je ne crois pas attendre très longtemps avant de lire la suite des enquêtes de Lessard !

 

 

 | Coup d'oeil • 401 pages • Policier |

Laura

Share on Facebook
Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now