Une aventure d'Alexia Tarabotti, tome 1 : Sans âme - Gail Carriger

20/12/2017

 

RÉSUMÉ
 

Miss Alexia Tarabotti doit composer avec quelques contraintes sociales. Primo, elle n’a pas d’âme. Deuxio, elle est toujours célibataire et fille d’un père italien, mort. Tertio, elle vient de se faire grossièrement attaquer par un vampire qui ne lui avait même pas été présenté ! Que faire ? Rien de bien, apparemment, car Alexia tue accidentellement le vampire. Lord Maccon – beau et compliqué, Écossais et loup-garou – est envoyé par la reine Victoria pour démêler l’affaire. Des vampires indésirables s’en mêlent, d’autres disparaissent, et tout le monde pense qu’Alexia est responsable. Mais que se trame-t-il réellement dans la bonne société londonienne ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MON AVIS
 

En décembre, le genre choisi pour le challenge mystère 2017 était ''steampunk''. Je ne suis pas une grande connaisseuse de ce genre et j'ai dû faire quelques recherches. Grâce à ces dites recherches, je me suis rendu compte que j'avais déjà un livre steampunk dans ma PAL, et je me suis empressée de le sortir, pour réussir mon challenge (youppi !).

 

Alors, qu'est-ce que j'ai pensé de ce premier tome ? Bien franchement, je dois dire que j'ai plus ou moins accroché. Ce livre manque beaucoup d'action, selon moi. L'histoire est centrée sur la relation entre Alexia et le comte Maccon, ce qui, bien que très intéressante (!) et très drôle par moment, fini par être redondant.


Plusieurs petits événements par-ci par-là, se déroulent, mais jamais bien grands ni pendant bien longtemps. Le plus gros de l'action déboule vers la fin et c'est bien dommage, car j'en aurais pris bien plus vers le début et surtout, milieu du récit. 

 

Comme je le disais, la relation qui évolue entre Alexia et le comte est vraiment très intéressante et bien délicieuse. J'ai beaucoup aimé les suivre tous les deux. Mais, quand le 3/4 du livre tourne autour de ça, c'est un peu ennuyeux...

 

Pour l'instant, je ne ressens pas particulièrement le besoin, ni l'envie de lire la suite, mais me connaissant, je vais sans doute finir par craquer, pour voir ce qui arrivera à Alexia, le comte et les autres personnages. Je suis aussi bien curieuse de découvrir comment l'auteure a pu développer son univers. C'est donc à suivre !

 

 

 | Le livre de poche• 425 pages • Bit-lit, Science-fiction |

V.f. de ''The parasol protectorate, book 1: Soulless''

 

Share on Facebook
Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now