New Victoria, tome 1 - Lia Habel

14/09/2017

 

RÉSUMÉ
 

L'amour est immortel.

L'amour ignore les frontières, dit-on. Et celle entre la vie et la mort ? 


Bienvenue à New Victoria, le dernier refuge d'une humanité éreintés par les guerres.

Les jeunes filles de bonne famille y ont un destin tout tracé : épouser un membre de la haute société et collectionner les robes de bal.

Nora n'a jamais aimé se plier aux règles, surtout depuis la mort de son père, l'éminent docteur Dearly. Mais rien, dans sa délicate éducation victorienne, ne l'a préparée à un violent kidnapping, ni à survivre dans le camp d'une faction rebelle. Avec l'aide d'un séduisant soldat, elle devra pourtant surmonter ses craintes et ses préjugés pour comprendre la nature du véritable danger qui menace les vivants... comme les morts !

 

 

 

 

MON AVIS
 

Des vampires et/ou des zombies. Voilà ce que devait contenir le livre que l'on devait lire pour le challenge mystère 2017, en septembre. J'ai opté pour ce premier tome de New Victoria, de Lia Habel. Je dois dire que je ne regrette pas du tout mon choix !


Nous sommes donc plongé en 2195, dans un monde totalement différent de celui d'aujourd'hui. Nous voyons les événements qui surviennent à travers les yeux de nombreux personnages, mais l'histoire tourne surtout autour de Nora, et de Bram. 

 

Parlant personnages... Nora, le personnage principale féminin, m'a, je l'avoue, parfois bien exaspérée. Son comportement de gamine gâtée m'a souvent fait levé les yeux au ciel. Heureusement, son comportement évolue au fil du roman et elle devient de plus en plus attachante. Bien entendu, je ne peux passer sous silence le personnage de Bram, qui est... Disons-le, très intéressant ! ;) Les autres personnages sont aussi plaisant à suivre, bien que très peu développés.

 

Les us et coutumes d'antan étant remis d'actualité dans le monde où évolue les personnages, j'avoue que mon côté féministe a grincé des dents. Car je n'aime pas particulièrement cette époque victorienne, où les femme devaient se taire et bien paraître pour se marier avec un bon parti le plus rapidement possible. Fort heureusement, les deux personnages féminins, bien que parfois en doute sur leur comportement, arrivent quelques fois à faire abstraction de cette façon de bien se tenir et agissent en femmes fortes. 

 

J'aurais aussi préféré que le côté zombie et même qu'un côté plus horreur soit plus prononcé. Le choix de mettre certains zombies qui demeure normaux et ne deviennent pas comme les zombies habituelles est plutôt intéressant, mais aurait mérité un plus grand développement. Lhistoire en devient... trop facile, disons !

 

Somme toute, ce premier tome est fort intéressant, mais parfois un peu trop long. J'ai trouvé que vers la moitié du roman, quelques longueurs se font ressentir et nuisent trop au rythme de l'histoire. Mais malgré tout, suivre Nora, Bram et compagnie m'aura bien plu et je ne devrais pas tarder à lire le tome 2 !

 

 

 | Castelmore • 574 pages • Science-fiction, jeunesse |

V.f. de ''Dearly, departed''

 

Share on Facebook
Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now