L'odyssée des illusions - Jean Lemire

14/03/2017

RÉSUMÉ
 

Sensibiliser les gens à la beauté et à la fragilité de la planète, voilà le défi que s'est lancé il y a 25 ans le biologiste, cinéaste, photographe et auteur Jean Lemire.

 

À bord du voilier SEDNA IV, il a sillonné les mers du monde et a pu constater les grands enjeux environnementaux. Il a cherché des réponses devant l'inexplicable et parfois même l'inconcevable.

 

À travers ce livre, illustré de plus de 150 photos, il nous fait revivre les grandes escales de ce périple autour de la planète. Il partage avec nous ses réflexions, ses moments de bonheur, mais aussi ses déceptions et ses désillusions.

 

Témoigner, encore et encore, en espérant que les mots et les images sauront insuffler un vent de changement sur les générations futures.

 

 

MON AVIS
 

Un cri du coeur, voilà ce que lance Jean Lemire avec cet ouvrage. Rempli d'optimiste, il a parcouru les mers pour sensibiliser les gens aux problèmes climatiques que l'on retrouve de plus en plus partout sur la planète. Après 25 ans de voyages autour du globe, sur son voilier SEDNA IV, il en est revenu plutôt découragé, maintenant rempli de désillusions...

 

Et comme je le comprends... La lecture de ce livre fait plutôt mal. Je suis peut-être un peu trop pessimiste, mais j'ai du mal à croire que la situation peut se renverser et encore plus après avoir lu ce documentaire. J'ai dû prendre du recul pour écrire cet avis (j'ai terminé ma lecture le 27 février), car je n'arrivais pas à mettre les bons mots sur ce que je ressentais tellement c'était fort (y a-t-il seulement des mots assez forts pour décrire les sentiments que l'on peut ressentir en lisant ces propos si révoltants ?). Je n'arrive d'ailleurs toujours pas à le décrire complètement...

 

Jean Lemire, avec une plume si magnifique, explique, décrit et se vide le coeur sur la beauté de la planète, mais aussi sur toutes les atrocités que l'humain lui fait vivre. Il ne censure pas ces mots et ne cachent pas ses déceptions. Ses photos (absolument magnifiques, pour la plupart), ses réflexions, son journal de bord si on veut, font mal et oui, je l'avoue, m'ont souvent mis les larmes aux yeux de voir dans quelle inconscience une trop grosse majorité de la population vit en se foutant (oui, ne nous voilons pas les yeux...) de ce que leurs faits et gestes peuvent faire à la planète et à ses habitants (autant la faune et la flore que les humains) et souvent, juste pour s'enrichir encore plus. L'argent ne permettra à personne d'acheter une nouvelle planète quand celle-ci sera détruite...

 

Je fais plusieurs efforts pour diminuer ma consommation et mon empreinte écologique, mais ce n'est pas parfait (je ne recherche pas la perfection non plus, hein !) et je sais que je pourrais faire mieux. Mais comment s'encourager quand, par exemple, de grosses compagnies polluent et détruisent des forêts entières et tuent de nombreux animaux sans défense pour le simple profit monétaire ? L'effort doit être collectif et mondial, ce qui n'est clairement pas le cas, malheureusement. Chaque petit geste compte et il faut s'y mettre maintenant, car demain, il sera sans doute trop tard...


 

 | la presse • 215 pages • Beaux livres, témoignage |

 

« Qu'elle devenait lourde, douloureuse et affligeante cette odyssée qui révélait de plus en plus de tragédies. À la nuit tombante, dans ces brumes finales où s'achevait presque la confiance en l'humanité, nos espoirs étaient toujours en cavale, pourchassées par les délires de nos semblables. Un autre déshonneur, une incompréhension, une absurdité et, surtout, une autre désillusion. »

Points obtenus : 1

Share on Facebook
Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now