Géolocaliser l'amour - Simon Boulerice

25/02/2017

RÉSUMÉ
 

C'est Jocelyn qui a téléchargé Tinder sur mon iPhone

alors que j'étais à l'agonie dans un lit d'hôpital

pour me changer les idées et l'état matrimonial

merci

 

c'est Maxime et Tania qui m'ont installé Grindr

à ma demande suppliante

alors que j'étais jaloux de l'histoire d'amour d'Émile et de Ian

qui s'y sont trouvés

merci

 

c'est temporaire

depuis trois ans

 

mon moment n'est simplement pas venu

faut croire

 

Géolocaliser l'amour est un roman par poèmes racontant le désarroi d'une jeune homme qui s'en remet à des applications de rencontre pour dénicher l'âme soeur et qui se perd et s'écartèle aux quatre coins de la ville, y laissant chaque fois un peu de sa dignité.

 

 

 

 

MON AVIS

L'envie de participer à des challenges et des clubs de lecture m'est revenue cette année, c'est donc tout naturellement que j'ai décidé de participer au club de lecture du blog Page par page. Dix livres ont été sélectionnés d'avance pour chaque mois et les participants discuteront de ces romans à chaque mois via un événement créé sur Facebook (de février à novembre, le mois de décembre nous permettra de discuter de notre lecture favorite de 2017). Pour plus de détails, c'est par ici ! Ce club de lecture m'a tout de suite interpellé, parce que plusieurs des romans sélectionnés m'intéressaient, mais aussi parce que plusieurs de ses titres me permettraient de sortir de ma zone de confort. Ce fut le cas avec la première lecture, Géolocaliser l'amour de Simon Boulerice, qui m'a, disons-le, plutôt déstabilisé.

 

Qu'a de si particulier ce livre, pour me sortir de ma zone de confort ? Eh bien, c'est simple, c'est un roman par poèmes ! Tout d'abord, je n'ai lu que très rarement des recueils de poèmes. J'ai quelques poèmes ici et là qui me plaisent, mais je n'ai jamais vraiment été attiré par ce genre de lecture et ce, sans trop savoir pourquoi. Alors, un roman par poème, là, c'est du jamais vu pour moi !


Comme je le disais plus tôt, j'ai été assez déstabilisée par ce roman, particulièrement parce que c'est assez vulgaire, c'est très cru. L'auteur n'a pas vraiment de filtre, il ne mâche pas ses mots. Il ne s'empêche pas de dire ce qu'il pense, ce qu'il vit. Il y va un peu crûment, un peu trop à mon goût, même si au fil des pages j'ai fini par m'y habituer.


Comme je ne suis pas très fan de poésie, je dois dire que lire un roman au complet écrit sous cette forme devient un peu redondant à la longue. Il n'y a pas vraiment de suivi au livre, ce qui fait qu'on ne peut pas vraiment se situer ni dans le temps, ni dans la vie du personnage/de l'auteur.

 

J'ai aussi trouvé la quête de l'amour de l'auteur trop intense, surtout que la manière dont il s'y prend est très loin de ce que moi je peux vivre. Tenter de trouver l'amour sur internet, grâce à Tinder et compagnie, ça ne m'accroche pas. Passer d'un amant à l'autre, parfois même jusqu'à ne pas retenir le nom de certains... je ne me reconnais pas dans ça. Cette ère de trouver l'amour par la technologie que notre société vit présentement, ça ne me parle pas. Je n'ai même pas de téléphone cellulaire !


Ceci dit, même si Géolocaliser l'amour ne m'a pas marqué autant que certaines personnes, il m'aura quand même permis de découvrir un genre que je n'avais jamais lu, le roman par poèmes. Le texte de Simon Boulerice, malgré tout ce que j'ai pu dire précédemment, m'a porté à réfléchir, m'a fait sourire et rire à quelques reprises et j'ai trouvé certaines de ses phrases plutôt belles et bien trouvés. Je ne regrette pas d'avoir lu ce livre, mais je ne serai peut-être portée à relire ce genre dans l'avenir. Par contre, j'aimerais beaucoup découvrir la plume de l'auteur autrement que par poèmes, dans un de ses autres romans, par exemple. Ceci dit, malgré un avis plutôt négatif, ce livre revient régulièrement dans mes pensées depuis que j'ai terminé ma lecture, alors je pense que Géolocaliser l'amour ne m'aura pas laissé indifférente !

 

 

 | de Ta mère• 242 pages • Contemporaine, poésie |

 

« partout ça rugit

de se penser le plus fort

je me sais faible et ça me rend imbattable »

Points obtenus : 2

Share on Facebook
Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now